Conditions commerciales aux EAU en 2019

Les Émirats Arabes Unis sont stratégiquement situés entre l’Europe, l’Afrique et l’Asie. Grâce à la législation favorable aux investisseurs et à l’environnement financier et fiscal, ainsi qu’à un vaste réseau de conventions de double imposition et à une infrastructure développée, les EAU peuvent être un lieu idéal pour des entreprises de toutes sortes. Les EAU sont idéaux pour mener des affaires locales aux EAU et pour mener des affaires régionales à partir des EAU et pour créer des plateformes de détention, financières et de soutien pour des groupes d’entreprises répartis dans le monde.

Les Émirats Arabes Unis possèdent un certain nombre d’initiatives visant à promouvoir l’environnement des affaires et à promouvoir le développement dans le pays, par exemple «Vision 2021»..

  • Les Émirats Arabes Unis sont membres du Conseil de Coopération du Golfe (CCG), qui comprend six pays: Bahreïn, Arabie Saoudite, Koweït, Oman, Qatar et EAU.
  • Les EAU ont conclu plusieurs accords de libre-échange bilatéraux et internes au CCG.
  • Il n’y a pas d’impôt fédéral sur le revenu des sociétés aux EAU, mais il y a des impôts dans les émirats individuels sur les sociétés pétrolières étrangères et les succursales de banques étrangères.
  • Aux EAU il y a une taxe de la TVA avec un taux de 5%, il y a une taxe d’accise et des droits de douane.
  • Il n’y a pas d’impôt sur le revenu des particuliers aux EAU.
  • La sécurité sociale n’est fournie qu’aux citoyens des EAU / CCG. Système de prestations de fin de service pour les expatriés.
  • Les EAU respectent la loi sur la fiscalité des comptes étrangers (FATCA) et la norme de déclaration unifiée (CRS).
  • Il n’y a pas de contrôle des devises aux EAU.
  • Devise des EAU indexée sur le dollar américain.

Options pour créer une entreprise aux EAU en 2019

Selon les objectifs de l’entreprise, différentes options pour la complexité et le coût de l’enregistrement et du service de l’entreprise sont disponibles.

Lors du choix, il convient de tenir compte du type d’activité prévu, de la durée prévue de l’activité, de la nécessité d’un emplacement en dehors des zones économiques franches ou de la possibilité d’un emplacement dans les zones franches, des exigences et des dépenses de licence, ainsi que des conséquences fiscales.

En générale, les options sont les suivantes:

  • Affaires ou commerce avec les EAU depuis l’étranger:
    • directement avec les consommateurs / clients des EAU;
    • par l’intermédiaire d’un agent et d’un distributeur aux EAU.
  • Projets aux EAU:
    • par rotation (dans la mesure où une licence locale n’est pas requise));
    • par un sous-traitant;
    • coentreprise non constituée en société (avec un partenaire local ou étranger).
  • Présence légale aux EAU:
    • aux EAU en dehors des zones franches de tout émirat pour faire des affaires dans cet émirat ou en dehors des EAU;
    • dans toute zone économique franche des EAU en tant que société de la zone franche pour exercer ses activités uniquement dans cette zone franche et en dehors des EAU;
    • dans n’importe quelle zone franche en tant que société offshore pour exercer ses activités uniquement en dehors des Émirats Arabes Unis.

La principale différence entre l’enregistrement d’une entreprise aux EAU en dehors des zones franches («entreprise locale») et l’enregistrement d’une entreprise aux EAU dans n’importe quelle zone franche est qu’il existe une restriction à la propriété étrangère pour les «entreprises locales» (bien qu’un assouplissement soit en préparation de ces restrictions). En dehors des zones franches, un investisseur étranger ne peut généralement pas détenir plus de 49% des actions de la société. Dans les zones franches, il n’existe pas de telles restrictions – l’investisseur peut détenir 100% des actions de la société.

Les entreprises des EAU doivent détenir une licence valide pour exercer leurs activités dans un émirat particulier ou dans une zone franche. Toute activité dans un autre émirat ou dans une autre zone franche, en règle générale, nécessite un enregistrement ou une licence supplémentaire de cet autre émirat particulier ou d’une autre zone franche. La licence est la principale autorisation d’exploitation.

Enregistrement d’une entreprise « locale » aux EAU

Les entreprises «locales» (c’est-à-dire en dehors des zones franches) sont le plus souvent enregistrées sous les trois formes juridiques suivantes:

  • La succursale ne forme pas une entité juridique distincte. Il ne peut exercer que les mêmes activités que le siège social, et uniquement dans l’émirat d’enregistrement et en dehors des Emirats Arabes Unis. La succursale nécessitera la nomination d’un agent local (citoyen des EAU ou une entreprise appartenant à des citoyens des EAU).
  • Société à responsabilité limitée («Limited Liability Company» (LLC)). La société LLC forme une entité juridique distincte de ses propriétaires, qui peut être enregistrée en dehors des zones franches, mais, à l’heure actuelle, les étrangers ne peuvent détenir plus de 49% des actions d’une telle société. 51% des actions de la société devraient appartenir à des citoyens des EAU ou à 100% à une société appartenant à des citoyens des EAU. LLC doit avoir au moins 2 actionnaires. LLC peut mener tous les types d’activités spécifiés dans sa licence dans l’émirat concerné et en dehors des Émirats arabes unis.
  • Bureau de représentation. Le bureau de représentation ne constitue pas une entité juridique distincte. Il peut mener des activités de marketing et de publicité pour le bureau principal, et ne peut exercer aucune activité commerciale ou commerciale, et il ne peut travailler que dans l’émirat d’enregistrement et en dehors des Émirats Arabes Unis..

L’enregistrement des sociétés aux EAU est également l’un de nos services!

Enregistrement des entreprises dans les zones franches des EAU

Les zones franches sont des territoires des EAU créés pour attirer les investissements étrangers directs. Dans les zones franches, il n’y a aucune restriction à la propriété étrangère, c’est-à-dire La propriété étrangère à 100% est autorisée.

Les EAU comptent environ 45 zones franches. Chaque zone est indépendante et a ses propres règles et lois. Cependant, ils sont toujours soumis à certaines lois fédérales des EAU.

De nombreuses zones franches aux EAU sont créées pour un secteur spécifique. Par exemple, voici quelques-unes des zones franches:

  • Services financiers: «Centre financier international de Dubai» (DIFC), «Abu Dhabi Global Market» (ADGM).
  • Ports et logistique: «Jebel Ali» (JAFZA), «Dubai Airport» (DAFZ).
  • Télécommunications, informatique et domaines diversifiés: «Dubai Internet City» (DIC), «Bourse de produits multidisciplinaire de Dubaï» (DMCC).

Dans les zones franches, vous pouvez enregistrer trois principaux types d’entreprises. Ils ne peuvent fonctionner que dans des zones franches spécifiques et en dehors des EAU:

  • «Free Zone Establishment» (FZE):FZE est une forme d’entité juridique la plus simple qui puisse être enregistrée dans les zones franches. Une telle société ne peut avoir qu’un seul actionnaire. Les exigences relatives au capital minimum autorisé varieront en fonction de la zone franche spécifique choisie. S’il est nécessaire que la société ait plus d’un actionnaire, FZE peut être converti en FZCO ou FZLLC.
  • «Free Zone Company» (FZCO)ou «Free Zone Limited Liability Company» (FZLLC): FZCO ou FZLLC doivent avoir au moins deux actionnaires. Les exigences relatives au capital minimum autorisé varient en fonction de la zone franche choisie.
  • Une succursale d’entreprise peut être ouverte dans une zone franche par une entreprise étrangère ou par une entreprise des EAU.

Enregistrement de la société aux EAU dans la zone franche ZONE SAIF!

Qu’est-ce qu’il faut savoir sur la «Loi sur l’investissement étranger direct des EAU» lors de l’enregistrement d’une entreprise aux EAU?

La nouvelle «loi sur l’investissement direct étranger» («FDI law»), adoptée en octobre 2018, permet aux étrangers d’avoir plus de 49% de l’entreprise «locale». A terme, une unité d’investissement étranger direct sera créée au sein du ministère de l’économie. Des réflexions seront faites et des recommandations seront faites concernant la liste des secteurs ouverts aux investisseurs étrangers.

Exigences de comptabilité et d’audit lors de l’enregistrement d’une entreprise aux EAU

La loi sur les sociétés commerciales des EAU exige que les sociétés locales et les succursales de sociétés étrangères enregistrées aux EAU nomment des vérificateurs pour examiner leurs états financiers annuels. Dans la pratique, les états financiers vérifiés doivent, en règle générale, être déposés lors de la mise à jour de la licence commerciale de la société.

La comptabilité aux EAU est également l’un de nos services!

Fiscalité lors de l’enregistrement d’une entreprise aux EAU

Qu’est-ce qu’il faut savoir sur BEPS lors de l’enregistrement d’une entreprise aux EAU?

Le 16 mai 2018 les EAU ont rejoint le cadre inclusif de l’OCDE pour lutter contre l’érosion de le dérangement fiscal et la suppression des bénéfices fiscaux (BEPS).

Les Émirats Arabes Unis se sont engagés à respecter quatre normes minimales:

  • «Action 5»: Meilleure lutte contre les pratiques fiscales dommageables, en tenant compte des principes de transparence et de contenu réel.
  • «Action 6»: Prévention des avantages offerts par les traités internationaux dans des circonstances inappropriées.
  • «Action 13»: Élaboration de règles de documentation des prix de transfert et échange de rapports par pays («Country-by-Country report»).
  • «Action 14»: Créer un mécanisme de règlement des différends plus efficace.

En plus d’introduire ces normes minimales, les Émirats Arabes Unis se sont également engagés à introduire les BEPS «Action 11» restants à moyen et long terme.

Qu’est-ce qu’il faut savoir sur les contrats de double imposition des EAU et sur le certificat de résident fiscal des EAU lors de l’enregistrement d’une entreprise aux EAU?

Les EAU disposent d’un vaste réseau de plus de 120 conventions de double imposition, dont 89 sont en vigueur. Ce pays a signé une convention de double imposition avec l’Arabie Saoudite – la première du genre sous le CCG, car les pays du CCG n’ont pas de convention mutuelle de double imposition.

Le ministère des Finances des EAU peut délivrer des certificats de résident fiscal sur une base individuelle pour les entreprises. Chaque certificat est délivré pour une convention spécifique de double imposition et a une période de validité de 1 an.

Les particuliers peuvent également demander un certificat de résident fiscal des EAU afin de bénéficier, si possible, d’avantages fiscaux.

Le ministère des Finances délivre des certificats aux particuliers sur une base individuelle si une personne satisfait aux exigences de résidence fiscale des EAU spécifiées dans la convention applicable en matière de double imposition et si elle peut fournir la documentation requise.

Impôt sur le revenu des sociétés lors de l’enregistrement d’une entreprise aux EAU

Actuellement, aux EAU au niveau fédéral il n’y a pas de législation sur l’impôt sur les sociétés. Cependant, la législation relative à l’impôt sur les sociétés a été introduite dans plusieurs émirats par le biais de décrets appropriés au niveau de chaque émirat. Cependant, l’impôt sur les sociétés n’a été introduit que pour les sociétés pétrolières étrangères et les succursales de banques étrangères.

La plupart des zones franches économiques pour leurs entreprises offrent des exonérations fiscales garanties pendant 50 ans. Ces exonérations fiscales assureront l’absence de taxes, droits, etc. pour la période appropriée. Certaines zones franches offrent des allégements fiscaux renouvelables.

L’impôt sur le revenu des sociétés peut être imposé aux sociétés pétrolières étrangères sur la base d’un accord de concession avec un émirat spécifique. Le taux d’imposition est fixé conformément au contrat de concession. Ceci est déterminé sur une base individuelle et peut atteindre jusqu’à 80%. De plus, des redevances sur la production pétrolière et un impôt sur les bénéfices excédentaires sont généralement appliqués.

Les succursales de banques étrangères sont imposées à hauteur de 20% de leur revenu imposable aux émirats d’Abou Dhabi, d’Ajman, de Dubaï, de Sharjah et de Fujairah.

Impôt retenu à la source aux EAU

Il n’y a actuellement aucune retenue à la source aux EAU («withholding tax»).

Problèmes de prix de transfert lors de l’enregistrement d’une entreprise aux EAU

Actuellement, les Émirats Arabes Unis n’ont pas de loi pour réglementer les prix de transfert. Cependant, les EAU se sont engagés à respecter les exigences de l’Action 13 BEPS, par conséquent, les travaux dans ce sens sont en cours.

Problèmes de faible capitalisation aux EAU

Aux Émirats Arabes Unis il n’existe actuellement aucune règle relative à la capitalisation restreinte.

Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) lors de l’enregistrement d’une entreprise aux EAU

Les EAU ont introduit la TVA à partir du 1er janvier 2018 sur la base d’un accord général des États du CCG sur l’introduction de la TVA. L’accord est modélisé en utilisant le régime de TVA de l’Union Européenne à titre d’exemple.

Le taux de TVA standard aux EAU est de 5%. Pour l’exportation, un taux de TVA nul est appliqué.

Tous les biens et services fournis dans le cadre de la conduite des affaires aux EAU sont soumis à la TVA si dans un cas particulier l’exonération de TVA ne leur est pas applicable conformément à la loi sur la TVA des EAU.

Toutes les entreprises qui ont effectué des livraisons taxables supérieures à 375 000 AED (102 180 USD) au cours des 12 derniers mois, ou qui s’attendent à ce que cette valeur soit dépassée au cours des 30 prochains jours, doivent s’inscrire à la TVA.

Une entreprise qui a effectué des livraisons taxables ou engagé des dépenses imposables allant de 187 500 AED (51 090 USD) à 375 000 AED (102 180 USD) a le droit de s’inscrire à la TVA sur une base volontaire.

Les sociétés enregistrées sont tenues de soumettre des rapports mensuels ou trimestriels, comme l’exige le Service fédéral des impôts des EAU.

Droits de douane lors de l’enregistrement d’une entreprise aux EAU

L’union douanière du CCG a été formée le 1er janvier 2003. L’Union a introduit un droit de 5% sur la plupart des marchandises importées sur le territoire des pays du CCG. Une redevance est perçue au premier point d’entrée sur le territoire des pays du CCG. Une fois les droits payés au point d’entrée sur le territoire du CCG, les marchandises peuvent circuler librement entre les États membres du CCG sans payer de frais supplémentaires.

Les droits de douane ne sont pas imposés sur les importations dans les zones franches, car leur territoire n’est pas considéré comme le territoire des pays du CCG lorsque les droits de douane sont pris en compte. Des frais ne sont imposés que lorsque les marchandises quittent la zone franche et arrivent à l’intérieur des Émirats Arabes Unis.

Droit d’accise lors de l’enregistrement d’une entreprise aux EAU

Depuis le 1er octobre 2017 une taxe d’accise a été introduite aux EAU. La taxe d’accise s’applique uniquement aux produits suivants: boissons gazeuses, boissons énergisantes, tabac et produits du tabac.

Frais de transfert de propriété aux EAU

Lors du transfert de propriété, des frais d’enregistrement seront facturés. Par exemple, dans l’émirat de Dubaï les frais représentent 4% de la valeur de la propriété transférée.

Frais d’hébergement aux EAU

Les locataires à Dubaï sont facturés un droit de 5% sur le coût du logement locatif annuel.

Problèmes d’emploi lors de l’enregistrement d’une entreprise aux EAU

Les lois du travail régissent les conditions telles que les heures de travail, les vacances, les droits de résiliation et les avantages médicaux.

La législation du travail annule toutes les dispositions contradictoires du contrat de travail si elles sont moins avantageuses pour le salarié.

Il n’y a pas d’impôt sur le revenu des particuliers aux EAU.

Pour les entreprises enregistrées aux EAU, les exigences suivantes s’appliquent.

Exigences d’émiratisation

Pour surmonter les divisions structurelles sur le marché du travail le gouvernement des EAU a lancé une campagne d’émiratisation. Il est envisagé d’inclure des citoyens des EAU dans l’effectif général. Cela vaut également pour le secteur privé. L’émiratisation a pour tâche d’augmenter le nombre de citoyens des EAU présents sur le marché du travail et d’augmenter leur contribution à l’économie.

Les EAU appuient cela dans les secteurs public et privé et à tous les niveaux, par la création d’un département spécial, ainsi que l’introduction de quotas et d’incitations.

Exigences de visa aux EAU

Les entreprises titulaires d’une licence aux EAU doivent s’assurer que leurs employés sont autorisés à travailler aux EAU en fournissant un visa de travail EAU avec une période de validité de 1 à 3 ans et une carte d’identité Emirates. Dans le même temps, les employés peuvent demander des visas des EAU pour leur famille (parrain) afin qu’ils puissent également vivre aux EAU.

Si nécessaire, il est possible de demander un visa de 3 mois pour le personnel étranger ou pour les invités.

Les EAU ont également la possibilité d’obtenir un visa d’une validité de 10 ans, mais il n’est disponible que pour certains professionnels et investisseurs. En fait, cette question est toujours en cours d’élaboration.

Prestations sociales

Si l’entreprise emploie des citoyens des pays du CCG, l’employeur et l’employé doivent tous deux cotiser à la sécurité sociale et à la retraite au Bureau des pensions générales et de la sécurité sociale.

Ces contributions sont calculées sur la base du salaire et doivent être payées pour les citoyens des EAU aux taux suivants (des taux différents peuvent s’appliquer pour les citoyens d’autres pays du CCG):

  • Employeur du secteur public – 15%.
  • Employeur du secteur privé – 12,5%.
  • Employé – 5%.

Les cotisations sociales ne doivent être payées ni aux expatriés ni aux employeurs expatriés.

Prime de fin de service

Les employés étrangers qui ont travaillé sans interruption pendant un an ou plus ont droit à une prime à la fin de leur service. Une telle prime est généralement calculée selon les règles suivantes:

  • Le paiement pour 21 jours est versé pour chaque année des cinq premières années de travail. Si la période de travail continu de l’employé dépasse trois ans et moins de cinq ans, alors l’employé a droit aux deux tiers de la prime. Si la durée du travail continu d’un employé est supérieure à un an et inférieure à trois ans, alors il a droit à un tiers de la prime.
  • Le paiement pour 30 jours est payé pour chaque année supplémentaire, à condition que le montant total de la rémunération ne dépasse pas le paiement pendant deux ans.

Système de protection salariale

Les entreprises sont tenues d’enregistrer les salaires de leurs employés via le système de protection des salaires (WPS). Le Ministère du Travail a créé une base de données qui enregistre les paiements de salaires dans le secteur privé pour garantir des paiements de salaires complets et en temps opportun.

Toutes les entreprises des EAU, à l’exception des entreprises des zones franches, sont tenues de travailler via le système WPS.

Obligations d’assurance essentielles pour les employeurs et les employés des EAU

Assurance maladie

Une loi sur l’assurance maladie a été introduite dans chaque émirat pour garantir à tous les employés un niveau minimum de soins de santé. Les employeurs des EAU doivent s’assurer que leurs employés ont une assurance maladie valide à tout moment. Les entreprises doivent fournir une police d’assurance maladie valide pour les employés lors du processus de demande de visa initial aux EAU et lors de son renouvellement.

Assurance d’indemnisation des employés

L’assurance d’indemnisation des employés est un must pour toutes les entreprises. Cette assurance couvre la responsabilité légale de l’employé pour les lésions professionnelles lors de son travail dans certaines limites territoriales.

Assurance-emploi

L’assurance-emploi a récemment été introduite en tant qu’alternative au système actuel de dépôt en espèces de l’employeur de 3 000 AED (818 USD) par employé. Au lieu d’un dépôt, vous pouvez utiliser une assurance, qui ne coûtera que 60 dirhams (16,4 USD) par an et par employé.


Marqueurs:

Découvrez d'autres articles intéressants du portail uaewealth.info: